Soldats de plomb

21 avril 2019

Le retour du pinceau

Et comme promis voici le retour de ce qui se fait sur mon établi.

On commence avec du Age of Sigmar avec Reikenor the Grimhailer. Et là je suis bien embêter pour traduire ça. Si vous avez des suggestions je prends.

IMG_20190421_203615

Je suis resté sur mon schéma à base de violet et de brun. 

IMG_20190421_203632

Les peintures GW sont superbes comme d'habitude et le scéma "officiel" est beau mais je voulais rester sur du mort-vivant "à l'ancienne", dans des teintes de cuir et de peau tannée. Le schéma bleu nuit et vert fait un peu trop "cartoon" à mon goût.

IMG_20190421_203718

Avec ses acolytes ça claque quand même pas mal. La figurine, je l'ai déjà dit, n'est pas simple à monter, elle est compliquée à peindre. Elle cumule de grandes surfaces unies avec des zones remplis de petits détails pas toujours simples à atteindre. Mais je me suis fait plaisir et je vais m'attaquer maintenant à deux Dreadblades... mais attendez!? Qu'est ce que c'est? Des figurines envahissent mon établi!

IMG_20190421_203842_BURST005

Mais d'où viennent-elles?... Bon d'accord, j'ai craqué sur un nouveau jeu... Enfin nouveau...

ubides01

Ça faisait des années que le bestiau me faisait de l'oeil. En plus FFG a sorti une appli pour y jouer en mode coopératif/solo alors forcément ça m'a encore plus attiré. Car oui le bonhomme popssède maintenant deux mode de jeu officiels. Le mode normal dans lequel un ou plusieurs joueurs affrontent un Seigneur du mal. Ce qui m'arretait jusqu'à maintenant c'est surtout le fait que ce n'était pas un vrai dungeon crawler mais plus un jeu de plateau d'escarmouche. Oui c'est bizarre mais c'est bien ça. Je sais, certains le comparent à un "puzzle" dans lequel deux équipes cherchent à atteindre leur(s) objectif(s) en premier tout en bloquant l'équipe adverse. C'est un peu réducteur mais en même temps ce n'est pas faux. Le coté aventure épique dans un donjon laisse vite l place à un jeu d'optimisation de placement de figurines pour bloquer l'autre. Certes on rajoute la dimension "jeu de rôle" avec son perso qui va s'équiper et évoluer mais c'est léger et au final c'est juste un thème plaqué sur une mécanique. La preuve Star wars Assaut sur l'Empire c'est à peu de chose prêt la même mécanique. Mais la mécanique est efficace. Et personnellement je me suis bien pris au jeu et mes compagnons de jeu aussi. On réfléchi, on pense à diverses stratégies, et si je passe par la, ai-je besoin de tuer ce gobelin, aurais-je assez de temps pour récupérer tel ou tel objet? C'est vite prenant.

De plus les règles sont assez simples et les scénarios se jouent vite. Comptez une heure et demi le premier en lisant les règles. Une heure max le deuxième et une heure pour le troisième. En une soirée c'est ce que l'on a enchainé avec les copains et on s'est bien amusés.

Ajoutez à cela le mode coopératif qui lui se rapproche plus d'un dungeon crawler classique qui neccessite une application smartphone jouant le rôle de maitre du donjon. L'appli est sympa. Bon la première partie c'est surtout un tutoriel et comme tous les tutos c'est assez ennuyant car ils expliquent tous les boutons de l'interface. Mais ça prend en compte votre collection d'extensions (et il y en a pas mal à Descent) et donc c'est censé rajouter les monstres supplémentaires de votre stock. Je dit censé car je n'ai pas encore testé avec des extensions.

Bref deux jeux pour le prix de deux c'est pas mal. Comme en plus il commence à avoir quelques années on en trouve assez facilement d'occasion avec justement des extensions. Coté matos c'est du FFG. Les cartes sont belles, les tuiles de jeux très jolies et détaillées... et les figurines passables. Ben oui, le jeu date tout de même de 2012 et FFG c'est avant tout du jeu de plateau à cette époque. Donc face à du GW forcément la comparaison fait mal.

Tient d'ailleurs comparons les tailles:

IMG_20190421_204538

On est plus sur du 25 mm que du 32. Attention, ça reste très joli pour du jeu de plateau et une fois peint c'est super beau sur le plateau (ce qui es tl'intérêt je le rappel).

IMG_20190421_203842_BURST005

Outre les huit héros pn a aussi pleins de méchants :)

IMG_20190421_204426_BURST002

Ça ce sont les gros. Mais ne vous inquietez pas, on a aussi du classique avec du zombi, du gobelin... Comme c'est du 25mm c'est un peu plus galère à peindre pour moi avec mes yeux de taupes. Du coup je ferais moins de travail dessus que sur mes Stormcast. Et comme j'en aurais moins à peindre cela devrais aller assez vite.

Sur ce je vous laisse j'ai un dragon, un élémentaire et un nécromancien sur ma table (tiens on dirait le début d'une blague...).

 

 

Posté par Lami69 à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 avril 2019

Au fil des pages...

Pas grand chose cette semaine si ce n'est des livres. La peinture reprend doucement mais je n'ai pas trop l'envie depuis quelques temps. Normalement si tout va bien semaine prochaine je vous montrerai de nouveau des figurines ^^

Pour cette semaine on commence avec un Omnibus des premières aventures de Ciaphas Cain le fameux commissaire narré par Sandy Mitchell, Héros de l'Imperium.

CC

On retrouve dans ce receuil les trois premiers (seuls) romans traduits en français pour l'instant ET trois nouvelles inédites en français. Si vous n'avez jamais lu un seul roman de Ciaphas Cain alors foncez! Sandy Mitchell a un style tout à lui et une gouille particulière que je vous recommande chaudement. On suit donc Un commissaire politique de l'imprium à travers ses mémoires. Il s'y décrit lui même comme un lâche qui ne cherche qu'à rester à l'abri loin des combat. Par un concours de circonstances il se retrouve malgré lui propulsé au devant de la scène en tant que héros lors d'une de ses première affectation ce qui n'arrange pas forcément ses affaires. En effet, autant son statut lui procure souvent des avantages non négligeables (entre autre l'oreille attentive de la chaine de commandement) mais le pousse aussi très souvent à devoir mettre sa vie en danger comme on l'attends d'un héros courageux. toujours suivi (ou peu s'en faut) de son odorant assistant Jurgen nous le suivrons combattre tour à tour des Tau, des genestealers, des orcs, des nécrons, des hérétiques de tout poils... bref toute la panoplie! Ce qui est interessant avec ces romans c'est le style tout pariculier de Sandy. L'humour et la critique qui emaillent les aventures de Ciaphas sont très rafraichissant si on les compare aux autres livres, d'habitude très sérieus et très premier degré, de la black library.

Les trois nouvelles ne sont pas toutes neuves puisqu'elles existent depuis des années mais c'est la première fois que je les voit en français. La première decrit le fameux épisode contre les tyranniodes qui vaudra à Cain le début de sa réputation de héros, ainsi que sa rencontre avec jurgen. Dans le deuxième ce sera sa première rencontre avec les nécrons dont il parlera plus tard dans Le labyrinthe de glace. Et dans le troisième il combattra, enfin survivra en esquivant les balles, non pas un mais deux cultes du chaos.

Bref je recommande très fortement.

 

Le deuxième ouvrage de la semaine est un sortie Age of Sigmar avec La Pyramide Noirede Josh Reynolds.

BP

Dans ce roman les Hallowed Knight se retrouvent dans le royaume de Shyish et fetont face à Mannfred Von Carstein. Déjà, si il y a bien UN personnage qu'il aurait fallu laisser crever avec l'ancien fluff c'est lui. Outre le fait que son prénom ai une orthographe foireuse le bonhomme est chiant comme la lune à toujours, systématiquement, invariablement et sans aucune surprise un traitre. Aucune nuance, rien, il va toujours trahir. C'est un archétype tellement archetypale et sans surprise qu'il en devient chiant. Mais bon un roman AoS on ne va pas cracher dessus... Allez je lis ça et je reviens vers vous.

Sur ce je vous laisse, j'ai des pitous sur l'établi.

 

 

Posté par Lami69 à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 avril 2019

Lectures de la semaine

On commence cette semaine avec la revue de Sacrosaint, le recueil de nouvelles dernièrement sortie pour l'Age de Sigmar.

sancrosaint

Au sommaire, pas moins de trois nouvelles de CL Werner, deux de Josh Reynolds, deux de Guy Haley et une de Gav Thorpe, une de David Annandale et une de Nick Horth. Pas moins de 10 récits. C'est parti!

Et on commence par les trois textes de Werner. Avec Rats des cales, on retrouve l'équipage des corsaires du Dragon de fer . Brokin et les siens sont envahis de rats et décident de s'arreter dans un temple renommé dont les moines pourront certainement les aider à se débarraser de la vermine... ou pas.

Dans Tueurs de sorcières nous restont aussi avec des personnes connues puisqu'il s'agit d'une aventure du répurgateur Talorcan et de sa compagne guerrière Esselt. ils sont à la poursuite d'une relique de Khorne qui on s'en doute laisse un sillage sanglant derrière elle. Il est plaisant de revoir ces deux personnages, surtout lorsque l'on sait le destin qu'ils auront dans Coeur Corrompu.

Enfin la dernière nouvelle, celle qui donne son titre au livre nous narre la campagne des fils de l'orage de la chambre sacrosainte. Nous allons suivre les péripéties de Arnhault et de ses frère s d'armes dans leur combat contre le roi au suaire (joli jeu de mots).Il s'averera que les liens entre les protagonistes de cette sombre histoire sont plus profonds qu'il n'y paraissait au départ.

Trois très bons textes de Werner. Le monsieur maitrise son sujet et le rythme est toujours le bon. Sacrosaint prends plus son temps car le récit est plus long (120 pages) donc la construction est plus celle d'un roman. Werner pose ses personnages et leur environnement alors que dans les nouvelles on va directement à l'essentiel et à l'action. Dans la mesure ou j'ai bien aimé ses romans il n'est pas étonnant que je soit bien content de ce qu'il nous livre ici.

Josh Reynolds, papa de Shadespire, du Jardin de la peste, de Nagash dans Premiers des morts et de La lance des ombres nous offre ici Un hymne funèbre de poussière et d'acier et Enchères de sang. Le monsieur est un véritable ascenseur émotionnel pour moi vous le savez. J'adore La lance des ombres et je déteste Le jardin de Nurgle. Ben là c'est un peu pareil. Dans le premier texte on suit Sathphren Vivelame et ses Hallowed Knights dans leur mission. Il s'agit de renouer des liens avec des duardins et pour cela ils affronteront ensemble un démon de Tzeentch nommé l'écrocheur d'âmes. La nouvelle est de bonne facture, tant durant la partie embuscade et combat et dans la partie interraction entre les duardins et les Stromcast. On sent bien la lassitude des nains dont la chambre fut brisée et leur leur fatalisme peut-être issu de leur vie dans Shyish. Dans Enchères de sang c'est un peu plus mitigé. On suit un libraire (un gars qui vit du commerce des livres hein) à la solde de Néférata. Le monsieur est pour elle une sorte de mercenaire qui selon les ordres de la dame va chasser des textes anciens  ou de veilles reliques ou assassiner des gens s'ils ne veulent pas s'en séparer(le boulot de tout libraire quoi...). Et sa mission du jour consiste à assister à des enchères pour obtenir il ne sait pas quoi mais il saura lorsqu'il le verra. C'est toujours mieux d'envoyer un type en mission sans lui dire exactement ce qu'il faut qu'il ramène. D'autant que durant ces enchères c'est pas les trucs bizarres qui vont manquer... Mais c'est pas grave car effectivement pour passer à coté d'une des huit Lamentations faut en vouloir. Car oui le monsieur va devoir se porter acquéreur d'une de ces fameuse armes forgées par un dieu. C'est sympa car pour une fois au moins, l'artefact au coeur de l'intrigue n'est pas planqué au fin fond du pire donjon de la pire région du coin mais est juste en vente dans une ville quelquonce. Par contre, on parle d'une des Huit Lamentations, ça méritait un peu plus qu'une nouvelle. Elle reste néanmoins sympa à lire je vous rassure.

 

On enchaine avec la nouvelle de David Annandale  et sa Danse des crânes. David à qui l'on doit ... Neferata Mortaque de sang dans le receuil Premiers des morts.  Comment dire?... Alors déjà la nouvelle est déjà paru en français dans un petit fasicule bonus dans White Dwarf il y a quelques mois. J'ai beaucoup de mal avec Néférata. Du moins avec la nouvelle Néférata. Elle est juste imbuvable. Elle est superbe, mortelle trop trop forte pour déjouer les complots et les retourner contre les comploteurs... bref elle est chiante. A quoi sa sert de nous pondre des romans ou des nouvelles sur elle on sait qu'elle va forcément s'en sortir. C'est chiant car en plus elle ne le fait avec aucun panache. C'est juste qu'elle est trop intelligente et machiavélique. On pourrait me rétorquer ue c'est la même chose avec Nagash par exemple. Dans une certaine mesure oui. Sauf que le Nagash de la trilogie originelle s'en prends plein la tronche tout le long. Certes on sait qu'il va s'en sortir et qu'il finira par devenir le plus grand nécromancien mais on apprends surtout d'ou il vient dans cette trilogie et comment il est devenu le nécromancien que l'on connait. Dans le Nagash de AoS il est maintenant complétement barré. Entre l'absortion des toutes les divinités liées à la mort et le nécroséïsme notre archiliche favorite à de la vapeur entre les oreilles. Bref c'est plus avec le sujet que j'ai du mal.

Allez on passe au deux nouvelles de Guy Haley, la super bonne surprise de ce receuil. Les sables du chagrin et La route de Volturing. Dans la première nouvelle on suit Maeva, prince Aelf qui s'enfonce dans les sables de Shyish à la recherche de ceux de son aimée. Avec Shattercap un fiel-follet il va parcourir ce désert de mort remplis des sbires de Nagash pour tenter de lui voler une âme. Dans la deuxième nouvelle on va chez les fyreslayer de la loge Ulgaen. Depuis cent ans Qualar Vo sbire de Slaanesh fait le siège de la cité des nains. Mais le Karadrakk-Grimnir vient de mourir et les nuages s'amoncellent au essus de la cité. Une ancienne prophétie fait état de cela mais peu nombreux sont ceux qui croient en elle. Ulgathern et Drokki sont parmis ceux-là.           D'un coté une langueur morbide dans un monde ou le temps s'estompe et de l'autre une fournaise de bataille. On peut dire que Haley nous gâte. Rien que pour ces deux textes je vous recommande ce livre.

Nick Horth lui nous propose de retrouver Callis et Toll dans Les vieux Us.Nos deux compères se retrouvent dans une sombre affaire au milieu des marécage, prit entre deux vieilles familles qui se querellent ils vont devoir affronter les uns comme les autres... et les morts. Une bien bonne nouvelle ici aussi. On retrouve les descriptions de la vie quotidienne de certains occupants des huit royaumes à la manières du Vieux Monde et ça fait bougrement plaisir. J'espère que l'on aura plus de textes de ce calibre de la part de Nick.

Enfin pour terminer, La source couroucéede Gav Thorpe. Un bosquet de Ghyran est attaqué par des skavens. Alarielle arrive et rouste tout le monde. Puis elle rassemble ses troupes et part attaqué le chaos dans une autre vallée ... ou elle rouste le chaos. A un moment ça parle de Nagash mais je croix que c'est du à une erreur de traduction. Suivant.. à ben non c'est fini.

Je voulais vous parler d'une autre série mais le temps file et les lignes aussi. Ce sera pour une autre billet dans la semaine.

Sur ce je vous laisse j'ai pas fini ma biographie de Lovecraft.

 

Posté par Lami69 à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mars 2019

Papercraft

Bonjour à toutes et à tous. Aujourd'hui on parle décors en papier. Bien souvent lorsque l'on parle décors papier les gens ont pleins de questions. Alors on va tenter de répondre aux plus fréquentes.

1- Est-ce que ça rends bien sur une table?

IMG_20190331_180115

Voilà. Ça c'est bien sur une mise en situation, pas une table de jeu réelle mais ça vous donne un aperçu de ce que l'on peut faire avec 3 ou 4 batiments.

IMG_20190331_180155

2 - Oui mais sur les photos on se rends pas bien compte. En vrai ça fait comment?

Ben en vrai il faut se rendre chez quelqu'un pour voir sur pièce. Mais dites vous que à distance de jeu vous n'aurez pas plus ni moins de détails que sur des photos. Donc si les photos passent, en vrai ç passe.

3 - Faut quoi pour commencer? C'est quoi la technique?

IMG_20190325_122952

Un patron, un réglet en acier, un cutter et de la colle. Une surface pour découper et un peu de temps. Il y a deux grandes "écoles".

La première vous imprimez votre patron sur du papier épais, genre 110g/m² (ou 160 si votre imprimante le prends). Vous découpez et collez. Rapide et efficace.

La deuxième vous imprimez sur du papier standard (80g/m²) et vous collez votre patron sur du carton épais. La technique est pplus longue et néccéssite un travail de collage supplémantaire PLUS un découpage moins simple que la première solution. De plus vous allez vous retrouver avec des décalages parfois du à l'épaisseur du carton non pris en compte dans le patron d'origine.

IMG_20190325_124824

Là par exemple, il s'agit du verso. Je pratique deux incisions en biseaux et je retire une partie du carton pour que la pliure soit plus nette.

IMG_20190325_124754

Cependant, cela vous permet d'avoir des batiments plus lourd, plus solide et donc plus résistant à la manipulation. De plus je les "plombe" avec des chutes de carton pour qu'ils soient encore plus stables.

4 - Combien ça coùte et où on les trouve ces patrons?

Ça va du gratuit à 10$ le batiment. On part de la simple chaumière toute simple et pas customisable pour un sou et on arrive à la grande batisse à plusieurs étages et multiples skins.

IMG_20190331_180155

Par exemple, les trois maisons de la photo ci dessus ont toutes été réalisées à partir du même patron qui coùte 2$95.

IMG_20190331_180240

La maison de droite sur celle ci coùte 1$95 et comme pour les précédentes elle est fournie avec plusieurs "skins" différents ce qui permet de modifier le rendu final (même si la forme de la batisse elle ne change pas).

IMG_20190331_180219

Celle ci par contre coùte 5$95. Mais je ne l'ai pas payé ce prix là car elle est aussi comprise dans un bundle avec trois autres. De plus plus il y a souvent des promos sur le site où je les prends. Le site j'en ai déjà parlé, il s'agit de wargameVault.

Je prends principalement les décors de David Graffam car j'aime bien son style et je m'y suis fait. Mais vous avez d'autres "producteurs" de décors (en autres pour les dalles de sol qui sont moins cher).

5- C'est long/compliquer à fabriquer?

Alors encore une fois pour la technique cela va dépendre de comment vous aller procéder. Pour ma part comme je dispose d'un stock assez conséquent de calendrier en carton épais je part donc sur la technique du ...carton épais sur lequel je colle mon patron. Tout compris, entre le collage, le découpage, l'assemblage des différentes parties et la peinture il y en a pour une heure pour un batiment simple, et deux heures pour un batiment plus compliqué (étage, colombage, dépendance...).

Alors oui je parle de peinture car découper et plier du carton de 1,5mm d'épaisseur si l'on veut que cela fasse propre il faut entailler le carton. Et donc pour cacher ces entailles (et deux trois imperfections de montage) je repasse les angles avec une teinte proche des éléments proches (ou noir ça dépends).

IMG_20190331_180311

Là, si vous faites attention vous verrez que la tranche du toit est noire. Ainsi que les angles des murs. Encore une fois sur la table de jeu, bien malin celui qui pourra le remarquer sans mettre le nez dessus.

6 - Mais par rapport a des "vrais" décors ça vaut le coup/coùt?

Le jeu de figurines c'est une passion. Celle de monter et peindre des figurines, mais aussi de fabriquer des décors pour les y faire évoluer. Certes ces décors font plus cheap que les décors en plastiques thermoformés ou moulés des profesionnels. Mais en terme de prix on est trèèès compétitifs. Après les décors "classiques" du commerce sont aussi à monter et à peindre. C'est une histoire de gouts. Pour moi ces décors en carton sont de très bonne facture et le temps que j'y investi au vu du prix est négligeable.

7 - On peut jouer à l'intérieur des batiments?

Oui. La plupart des patrons ne sont pas prévus en mode intérieur/exterieur mais certains le font. Encore une fois c'est une histoire de temps car il vous faudra alors coller l'interieur de votre batiment et prévoir de laisser le toit démontable. Dans le cas de batiments à plusieurs étages cela se complique encore plus. Mais c'est réalisable.

Voilà, je ne vous ai montré que les batiments médiévaux mais sachez qu'il existe aussi une grande quantité de décors contemporains et futristes 'j'en ai d'ailleurs quelques uns de montés si ça vous intéresse).

Sur ce je vous laisse j'ai des extra-terrestres qui ont pirater la télévision....

 

Posté par Lami69 à 19:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2019

Sous la Terre et dans les étoiles

Aujourd'hui on parle spéléo. Vous ètes parti avec un groupe d'amis explorer des cavernes mais un accident s'est produit. Vous èyes maintenant coincé sous terre avec une réserve d'électricité sur votre lampe torche limitée. Vous DEVEZ trouver la sortie avant l'extinction des feux sans cela ces cavernes seront votre tombeau...

IMG_20190323_120745

Sub Terra est un jeu de Tim Pinder illustré par David Franco Campos. A l'orogine c'est un projet kickstarter et il a été traduit par Nuts Publishing. Je n'ai entendu parlé de Sub Terra qu'après le KS ce qui est une bonne chose car sinon j'aurais probablement craqué sur le produit. Il s'agit d'un jeu collaboratif dans lequel vous incarnez un personnage bloqué sous terre et devant trouver la sortie. Dit comme ça ce n'est pas très parlpitant j'en conviens.

Cela dit deux ou trois petites choses vont vous compliquer la vie. La première c'est la propension qu'ont ces cavernes à vouloir vous mettre des batons dans les roues à coup d'éboulement, d'innondations ou autres poches de gaz. La deuxième c'est que vous n'ètes pas tout seul dans ces cavernes....

Et donc vous ètes un chef d'expédition, un médécin ou encore un garde du corps et chacun à ses spécialités sur lesquelles il va falloir s'appuer si vous voulez vous en sortir vivant.

IMG_20190323_120942

Le jeu possède un bon matériel et on le trouve aux environs de 32 euros. 8 fiches de personnages, moults tuiles qui représentent les salles que l'on va traverser, des jetons en plastiques simples mais efficaces, des jetons en carton tout ce qu'il y a de plus classique, des mepples pour figurer les personnages, un tas de cartes "emmerdes en tout genres" et un livret de règles.

Mécaniquement c'est on ne peut plus simple. A chaque tour chacun des persos à deux actions. Les actions simples comme réveler une tuile ou se déplacer d'une case coute une action. Les actions plus complexes comme ses soigner ou nager en coute deux. On peut, au prix d'un test, avoir une troisième action. Que l'on rate ou réussise le test on a sa troisième action mais si l'on rate cela nous coute un point de vie. Et les points de vie on en a que trois. Et à chaque carte évenement on a de grandes chances d'en perdre aussi. Il s'agit donc d'un jeu de type Stop ou Encore ou il faut arriver à doser sa chance.

IMG_20190323_150804

Pour ma première partie j'ai prit au hasard 4 explorateurs. La grimpeuse, le géologue, le medecin et le chef. Des cartes d'aide de jeu sont fournies ce qui permet d'avoir sous les yeux toutes les actions possibles ainsi qu'un descriptif des tuiles et des cartes évenements. On a plus de 60 tuiles, et la tuile de sortie est dans les 6 dernières du paquet. En revanche on a que 25 cartes evenements. La dernière c'est la fin de la partie et si vos explorateurs n'ont pas trouvés la sortie c'est mort pour eux.

IMG_20190323_160411

Et voici le plateau de jeu à la fin. Tous n'ont pas réussi je préfère vous prévenir... Certains ont même succombés aux bètes... Car oui des créatures vont régulierement surgir sur vos traces et si elles vous rattrapent... inutile de vous faire une dessin. Cela met une pression supplémentaire sur les joueurs. On a vraiment l'impression de fuir devant une menace implacable quite à traverser les salles en courant au mépris du danger!

La première partie fut un succès. Les trois suivantes furent de douloureux échecs. Les parties sont rapides et le jeu de la pioche tant des cartes que des tuiles renouvelle l'expérience de façon suffisement significative. De plus huits personnages c'est là aussi un facteur de renouvellement bienvenue.

On notera les extensions aussi présentes, Investigation, Extraction et Annihilation. A chaque fois un nouvel explorateur, un nouveau danger et des options supplémentaires. Il y a aussi les boites de figurines, tant pour les explorateurs que pour les monstres. Perso elles ne me vendent pas du rêve alors je resterais avec mes mepples.

Un très bon jeu au final facilement jouable avec des enfants à partir de 8/10 ans, ou des adultes aimant bien parcourir des cavernes sombres et dégoulinantes de mystères....

On va aussi parler livres avec la sortie en français de Lovecraft Je sui Providence! ENFIN!

63910

Le travail ultime de S.T. Joshi en deux volumes et dont la traduction a fait l'objet d'un financement participatif. 20 ands de travail, plus de 1000 pages, 10 traducteurs... C'est LA biographie de référence pour les passionés. Une biographie que j'avais tenté de lire en anglais mais j'avais vite abandonné car pour pleinement apprécié il faut vraiment un bon niveau d'anglais. Du coup quand la version française est sortie j'ai tout de suite réservé mes exemplaires.

68142

J'ai déjà la biographie de la trilogie Bouquin, plus trois autres de Lovecraft mais celle-ci est vraiment celle que je voulais à tout prix lire tant elle est, pour l'instant, la plus exhausitive. Du coup pour les semaines à venir je vais bien me faire plaisir même si je connais déjà bien le bonhomme.

LCGrave4

Un jour je ferais un voyage à Providence histoire de saluer Howard dans sa dernière demeure.

Sur ce je vous laisse j'au un bateau pour R'Lyeh qui m'attends....

Posté par Lami69 à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


17 mars 2019

Bricolage & peinture

Une semaine bien dans l'esprit du hobby avec de la pêinture et de la bricole en teme de décors.

La peinture tout d'abord, avec la mise en couleur de la grosse araignée de Massive Darkness que j'avais, je ne sais pas pourquoi, laissée de coté.

spid1

Je suis très violet/rose/pourpre en ce moment. Me demandez pas pourquoi mais ça m'inspire.

Coté bricole je me suis inspiré de quelqu'e chose qui est sorti l'année dernière en Kickstarter. Le Big/Giant book of battle mats de chez Loke Battle mats.

Ces messieurs ont eu l'ingenieuse idée d'éditer les cartes de batailles qu'ils distribuaient en version numérique sur WargameVault en version gros livre. Et de bien beaux livres à en croire ceux qui les ont achetés. Il existe deux versions, la version classique et la version scifi. Chacune est ensuite déclinée en deux modèles, le Big ou le Giant. Le big étant en format A4 alors que le Giant est en A3. Ils sont en papier glacé ce qui permet d'écrire dessus avec un feutre effaçable. Très utile cette option lors d'une partie. Je vous laisse regarder sur le site de l'éfiteur pour vous faire une idée. Seul petit problème, la distribution. A ma connaissance seul Philibert et Black book Edition en avait mis les stocks sont vides. Le prix si vous n'étiez pas passé par la case KS piquait un petit peu aussi. 50 euros la version A3.

Du coup perso, je me suis rabattu sur la version numérique ( 0.99 euros la carte ça passe) et j'ai opté pour le terrain basique.

4 calendriers en carton fort, une bombe de colle, un cutter et c'est partie mon kiki!

IMG_20190317_153737

Oui alors j'ai oublié un détail, il vous faudra aussi une imprimante couleur.... Hormis ça ce qui vous coutera le plus cher ce sera la colle en bombe. Depuis pas mal de temps je m'amuse avec des décors en papier imprimé. 'est pas mal mais je galèrais à trouver une colle qui ne fait pas gondoler le papier. Et finalement j'ai du me résoudre à prendre une bombe. C'est pas très écolo mais ça fait parfaitement le taff.

IMG_20190317_154252_BURST002

Le plus long reste la découpe et la protection de la table de travail. Pour ma part j'ai récupérer des sacs de course en plastique. Je les ai découpés et scotchés ensemble puis étaler sur mon plan de travail. Niquel!

IMG_20190317_183945_BURST004

C'est sur que vu comme ça c'est pas super sexy. MAIS, ça fait pile poil 2,5 pieds sur 2,5pieds. Soit 30 pouces (grosso modo 90 cm) de coté ce qui est la taille pour une partie de Ranger of Shadow Deep.

IMG_20190317_164619

IMG_20190317_184326_BURST001_COVER

Voilà ce que ça donne avec un peu de monde dessus. Pour le rangement j'ai aussi fait très simple. Du bon gros scotch marron au verso et hop on peut plier le tout.

IMG_20190317_184929_BURST006

Ouais alors ok c'est pas super précis au millimètre une fois plié, mais au moins c'est propre et ça prend pas du tout de place.

Sur ce je vous laisse j'ai un ranger à recruter...

 

 

Posté par Lami69 à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mars 2019

AoS Warcry Breaking News

LVOStudioPreview-Feb7-WarCryHeader26yrfvfd

Une news vite fait car je suis toute existée! Sur le site Warhammer Community en ce moment on nous parle beacoup deu Gama Trade Show, un salon ou GW livre ses dernières nouveautés et ses prévisions pour la deuxième partie de l'année.

Et donc on vient de dévoiler la nature du fameux WARCRY. Un nouveau jeu d'escarmouche dans l'univers d'AoS. Et moi je dis Youpi!

Enfin AoS à SON jeu d'escarmouches avec SA boite de base.

GAMAReveals-Mar11-Warcry9gce

Alors on ne voit sur la boite que du Khorne et une grosse inscription STARTER SET. Est-ce à dire que une seule faction sera fournie dans la boite et que donc plusieurs boite avec différentes factions seront disponibles? Pas sur car il est dit dans le petit paragraphe présentant la boite que le jeu s'oriente sur des warbands que l'on fera évoluer un peu à la manière de celles que l'on avait dans Realms of Chaos. Ç me refroidi un peu car j'aurais bien créer une bande d'elfe pour le coup mais rien ne dit que le jeu n'évoluera pas pour faire vivre des bandes de guerriers d'autres factions.

De plus la vidéo ne montre que des figurines du chaos donc... Mais cela est déjà un bon gros départ pour un nouveau jeu et bon vous l'avez compris je sautille de joie dans mon coin.

https://www.warhammer-community.com/2019/03/11/breaking-news-from-gama/

Posté par Lami69 à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mars 2019

De retour,... enfin!

Et oui enfin j'ai récupéré ma connexion! Alors en même temps vu la météo je n'ai pas trop à me plaindre d'être "obligé" de me ballader en plein air avec un bon bouquin sous le bras. Ou trois!

Premier des trois, Tau Zero de Poul Anderson paru en 1970 (ça nous rajeuni pas):

41sZWJh6-SL__SX303_BO1,204,203,200_

Une équipe de 50 scientifiques (25 femmes et 25 hommes) est envoyé vers Beta Virginis à bord du Leonora Christine. Le vaisseau est équipé d'un moteur Bassard et doit passer plusieurs années à voyager avant d'atteindre son but. Et rien que dans cette phrase vous avez les trois piliers du roman. Voilà, merci roman suivant... nan j'déconne.

Mais les trois principaux thèmes sont là; Cohabitation humaine dans un endroit restreint, théorie du temps et de l'espace dans la durée du voyage et technologie annoncée avec le moteur Bussard du vaisseau. Car nous sommes là en présence d'un roman de Hard science. Point de petits hommes verts chez Anderson ou de rayon laser mortels. Tout est étudié et plausible à l'époque de l'écriture du roman.(enfn presque tout hein on reste dans la science fiction quand même). Le postulat de départ annonce d'entrée le jeu, 5 ans à bord du vaisseau feront 33 pour les habitants de la Terre. Car le fameux moteur Bussard est censé être en perpétuelle accélération et faire constamment baisser son tau (temps propre) dans la formule: \tau ={\sqrt {1-v^{2}/c^{2}}}  ou c est la vitesse de la lumière (normalement inatteingnable on le rappele). Ainsi, plus vous baissez Tau, plus vous vous rapprochez de c. C'est très simple à comprendre dans le roman rassurez vous. Donc on a d'un coté un moteur qui accélère, une durée de voyage relative suivant que l'on soit à l'intérieur du vaisseau ou à l'extérieur, et de l'autre 50 personnes humaines enfermées la dedans. Ça donne effectivement un bon roman mais rien de paltpitant non plus. La fin est intéressante même si on la sent un peu arriver. Reste un bon roman de SF type hard science qui part d'un postulat tout à fait plausible à l'époque. Dans le même style je recommande également Aux hommes les étoiles de James Blish dont je vous parlerai surement un jour.

Deuxième roman, Make room! Make room! de Harry Harrison paru en 1966 (et allez encore un coup de vieux!):

ob_846bb3_51ixdsmitsl

La photo est celle de la nouvelle edition du roman de 2014, j'aime beaucoup la couverture. Cela dit qu'on soit bien d'accord Soleil vert c'est le titre du film à la base hein, pas du roman. J'explique, le roman c'est Make room! Make room!. il est écrit en 1966. En 73 une adaptation cinématographique sort au ciné et suite à ça le roman (dont il est juste inspiré) est traduit en français avec le titre du film. Je précise car les différences sont nombreuses et que le film et le roman ne partagent au final qu'une vision du monde, l'histoire centrale étant très différente d'un média à l'autre.

Dans Make room! Make room! Harrison nous dépeint New York et le monde en général comme étant très abimé et surpeuplé. La pollution a déjà ravagée des pans entiers de notre planète qui peine à fournir eau et nourriture. Le rationnement est chose commune tout comme les emeutes qu'il engendre. La violence est omniprésente et la police recense plus les crimes qu'elle ne les résouds. C'est durant lété caniculaire de 1999 que nous faisons connaissance avec andy, un policier qui va devoir enquêter sur un meutre. Alors que d'ordinaire ce genre d'affaire ne l'occupe que le temps de faire son rapport, l'identité de la victime va pousser certaines hautes instances de la cité à creuser l'affaire. Il tombera amoureux de Shirl, la jeune femme partageant la vie de Mike O'Brien, et l'ammenera vivre avec lui et Sol son colocataire à la retraite qui partage son appartement.En parrallèle de l'enquête d'Andy on suivra Chun, l'assassin de Mike (la victime donc). Je ne vous révelererai rien d'autre à propos de l'enquête rassurez vous.

Le livre parle surtout de surpopulation et avec des accents prophétiques parfois glaçant lorsque l'on compare les dates entre hier et aujourd'hui. La tirade de Sol contre l'interdiction des moyens de contraception des "élites bien pensantes" était à l'époque cruellement d'actualité mais bien moins à l'époque du film d'ou le changement d'histoire.

Reste un roman oppressant dont la teneur reste encore aujourd'hui pertinente.

Numéro 3, Outrasable de Hugh Howey, paru en 2019 ( a bah la ça va!):

arton34611-96164

L'auteur de la trilogie Silo revient avec un nouveau roman. Et quel roman! Howey sait décidement nous rafraichir avec ses univers bien à lui. Dans Outresable nous allons suivre les péripéties d'une famille dans un monde aux accents assez particuliers. Nous sommes dans le futur, la sable a recouvert les USA et peut-être le monde. Et quand je dis recouvert, c'est une couche de plusieurs dizaines voir centaines de mètres dont on parle. Pour survivre il n'y a que deux solutions, creuser ou plonger. Creuser pour permettre aux points d'eau de rester accessibles, ou plonger pour atteindre les vieilles cités enfouies et récupérer ce que l'on peut y trouver. Ainsi les plongeurs enfilent leurs combinaisons et font "vibrer" le sable pour plonger toujours plus profond.

Un homme abandonne sa famille. Douze années plus tard sa femme et ses enfants cicatrisent plus ou moins bien mais la vie ne leur laisse de toute façon pas le temps de s'apesantir sur leur chagrin ou leur colère. Palmer et Vic sont devenu pplongeurs. Elle est douée et travaille sa technique mais reste discrète, lui s'embarque dans une aventure qui doit lui permettre de découvrir Danvar, la mythique cité perdue recelant des trésors ou des dangers inconnus. Rose, la mère tient un bordel et tente de couper les ponts avec ses enfants tant elle a honte de sa vie. Conner et ROb les deux petits derniers sont les derniers a perpétuer la tradition qui veut que tous les ans la famille aille camper dans le désert pour se rappeler du père. C'est là qu'il découvriront sortant plus morte que vive de la grande désolation leur nouvelle petite soeur...

Franchement les deux-trois premiers chapitres on est un peu perdu et c'est un peu lent avec ces histoires de pelerinage dans le déser à la mémoire d'un homme que tous le déteste pour les avoir abandonnés. Mais une fois rentré dans le livre je n'ai plus pu le lacher de la nuit. Le rythme est bon et va crescendo tout au fil du livre, la tension est là et les personnages sont tous attachant à leur manière. Petit à petit cette famille décomposée prend forme et on découvre les déchirures et les cicatrices. Tout ça sous fond de course poursuite pour comprendre qu'est ce qui a été trouvé et remonté des entrailles de Danvar et surtout pourquoi.

Car Outresable n'est certainement que le premier tome. En effet trop de questions restent sans réponse et je brule de savoir ce qui va arriver deans la suite.

 

Sur ce je vous laisse j'ai ressorti lespinceaux....

 

 

 

Posté par Lami69 à 20:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 mars 2019

I send a sos to the web!

Connexion internet KO depuis une semaine stop.

Impossible mise à jour en l'état stop.

Reviens dés que possible stop.

Posté par Lami69 à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2019

Encore des livres!

Et oui encore plein de livres cette semaine! Et comme c'était en plus la célébration de la Black Library ce week-end on a eu plein de choses.

Déjà un carnet de notes aux couleurs de l'Hérésie d'Horus:

IMG_20190223_160122_BURST001_COVER

De très bonne facture avec sa couverture cuir. Bon l'interieur c'est un carnet classique aux pages blanches mais c'est la classe de sortir ça en réunion de service ^^.

Ensuite pour tout achat ce week-end vous aviez droit à plusieurs petits goodies, en autre ces cartes:

IMG_20190223_160024_BURST006

Le jeu c'est bien sur de retrouver le titre des romans dont les illustrations ont servies de couverture. On a aussi eu droit un petit receuil de nouvelles gratuit ET traduit cette année:

IMG_20190223_160055_BURST006

IMG_20190223_160104_BURST007

Rien que pour ce livret ça vaut le coup. Ce n'est pas du grand art mais ce sont des nouvelles que l'on ne reverra probablement pas ailleurs en français.  On avait aussi droit à des badges mais je ne les ai pas prit, ça ne présente aucun intrêt pour moi.

Sinon, rien n'avait été annoncé pour la traduction des deux romans suivants:

IMG_20190223_160115_BURST006

01100181326_FREHonourboundPremiumTradePB

Du coup comme je les avais commandé en anglais j'ai annulé de justesse ma commande pour les prendre en français.

Sont aussi sortis les deux romans "jeunesse" City of lifestone et Attack of the Necrons. Ceux là je mettrais mes mains dessus Jeudi ^^.

Et j'ai également eu ma deuxième salve d'Inferno :)

IMG_20190217_190323_BURST002

Avec des BD et des illustrations qui fleurent bon les années 90:

IMG_20190217_190507_BURST004

IMG_20190217_190422_BURST006

Raaaa les bons vieux dessins de Necromunda :LOVE:

Tout ça pour dire que je ne suis pas prêt d'avancer en peinture :p

Sur ce je vous laisse j'ai une tonne de choses à lire.

 

 

Posté par Lami69 à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,