Wendy Adams est une survivante. De ses défunts parents ils ne lui reste que des souvenirs et une amulette bien etrange. Après quelques années passées à l'orphelinat elle décida qu'il était temps pour elle de se débrouiller toute seule. Depuis elle vit au jour le jour à la limite de la légalité avec une aptitude à se jouer du destin peu commune.

AH-01005

Récemment cependant l'ambiance s'est assombrie dans les rues d'Arkham et Wendy a senti l'atmosphère changée dans la vieille ville. Les journaux font état de disparition voir de mutilation. Il ne fait pas bon trainer dehors la nuit pour une gamine et elle s'est décidé à se rendre chez un ami en espérant y être un peu plus en sécurité. Le vieux professeur est absent en ce moment mais il devrait comprendre si la petite rentrait chez lui en son absence. La maison est vide mais un étrange sentiment s'empare de Wendy alors qu'elle parcours les pièces de la maison. Entendant soudain un bruit elle se précipite dans l'étude pour découvrir de voir de quoi il retourne. Mais alors qu'elle parcours la pièce des yeux à la recherche de l'origine du bruit la porte disparait sous ses yeux ne laissant à la place qu'un mur solide. Wendy préssent alors que venir se réfugier ici n'était peut-être pas la meilleure idée qu'elle ai eu...

Elle entreprend de chercher des indices pouvant lui indiquer une manière de sortir de la pièce mais dans la précipitation n'arrive pas à grand chose. Elle découvre avec horreur les restes pourrissant de ce qu'elle n'arrive pas à identifier mais garde suffisement son sang froid pour continuer à enqueter efficacement. Rendue dans le vestibule elle découvre une véritable barrière de flammes qui bloquent l'accès au salon. Elle décide de tirer tout cela au clair et se rend en premier lieu au grenier et ce qu'elle y trouve lui glace les sangs( 1 horreur). De plus le froid qu'il y fait lui gèle les os (2 dégats) Malgré tout elle trouve la force de rassembler des éléments qui lui semble pertinents pour son enquête.

AH-01046

Mais alors qu'elle redescend dans le vestibule la maison semble se modifier de nouveau sous ses yeux. Les murs changent et le sol se couvre de pousisère rendant la vieille demeure méconnaissable et malgré ses années de survie dans la rue le sang de Wendy se glace dans ses veines (2 horreurs). Alors qu'elle avance lentement dans le couloirs des mains en décomposition sortent du sol et tentent de l'aggriper. Wendy esquive malgré tout ce nouveau piège.

AHC01_162

Respirant un grand coup elle se dirige alors vers la cave qui se révèle encore plus froide que le grenier (1 dégat) mais elle y trouve une vieille batte de base ball.

Malgré ce maigre réconfort elle est soudain saisie par une terreur inexplicable. Pour se rassurer elle sort sa patte de lapin, un vieux fétiche du temps de l'orphelinat qui ne lui a jamais fait défaut. Et encore une fois la chance lui sourit car elle trouve coup sur coup deux indices. La chance la sert une fois de plus car elle parviens à se défaire de cette peur qui l'étreignait jusque là.

AH-01080

Elle décide alors de revenir dans le vestibule qui commence à subir lui aussi les assauts du froid mais Wendy y est maintenant suffisement habitué pour ne plus en être génée même si elle décide de faire une petite pause car toutes ces péripéties l'ont épuisées. Elle en profite également pour faire le point sur ce qu'elle à trouver dans la maison. En temps normal elle aurait trouver très drôle de récuperer de la glace dans un vieux tonneau mais étant donné les circonstances... Elle fait alors rouler le tonneau vers les flammes bloquant le salon et retient son souffle.

Dans un souffle les flammes s'éteignent et une voix de femme retentit du salon:

"Qu'avez vous fait de ma barrière?" Mais avant que Wendy ne puisse articuler la moindre réponse un gémissant terrifiant se fait entendre derrière elle!

AHC01_116

Une créature vétue d'une toge et d'un masque figurant un crâne de cerf surgit et se dirige vers elle.

 

Paniquée Wendy esquisse un pas de coté mais trébuche. Se ressaisissant rapidement alors que le prêtre fond sur elle, elle plonge vers le salon. Apeine a t'elle le temps de se retourner que des voix dissonantes la figent sur place. Avisant un vieux manteau sur une chaise elle se dépèche de l'enfiler en priant pour que la lourde pelure la protège un peu. Tout se précipite alors et un antique fléaux semble s'acharner contre elle et la mystérieuse femme. De nouveau elle échoue à échapper aux griffes de la créature qui la blesse méchament.  L'adrénaline lui donnant un coup de fouet elle bondit et pporte une attauqe qui surprend son adversaire. Et le destin s'acharne car une autre créature fait irruption dans le salon pour aider son maitre en même temps qu'un froid sépulcrale (et deux dégats de plus...) mais Wendy se glisse entre les deux monstres et frappe le prêtre par dérrière qui s'écroule en gémissant. Tétanisée par la mort de son maître la dernière créature contemple Wendy et la mystérieuse femme qui s'enfuit.

Une fois dehors cette dernière brandie une torche et jette un regard à Wendy qui acquiese sans mot dire. Rapidement la maison est ravagée par les flammes qui emporteront avec elles les secrets de la vieille demeure.

Et voilà pour la première partie d'une nouvelle campagne d'Horreur à Arkham le JCE avec Wendy la survivante du core set. Son style de jeu basé sur l'esquive est nouveau pour moi qui d'habitue prend plutôt un bastonneur. Je dois donc constament esquiver les adversaires et les fuir au lieu de les affronter de face.

Le premier scénario ne s'est pas trop mal passé même si vers la fin j'ai eu chaud aux fesses. Dans ce jeu jusqu'au dernier tour on combotte et on calcul car tout peut s'éffondrer d'un coup. Je fini avec 4 poitns dexpérince ce qui me permet d'upgrader un de mes Chanceux, de recruter Léo de Luca comme allié et efin de prendre un insaisissable. Pour finir je prend quand même un trauma en santé mental.