Je reviens ce jour vers vous avec pas moins de quatre bouquins de science fiction. La tétralogie des Villes Nomades de James Blish.

IMG_20170906_214648

Vite fait, dans le "futur" la guerre froide est toujours d'actualité et la suspiscion est de mise des deux cotés du globe. Les grandes découvertes scientifiques sont de l'histoire ancienne et la conquète spatiale bien entamée mais un peu au point mort car l'humanité est limitée par sa mortalité. Deux découvertes majeures vont cependant la relancer et envoyer des cités complètes dans l'espace ou nous allons suivre leurs aventures.

Ces livres sont à mon avis un beau morceau qui mériteraient leur place au coté des très grands de la science fiction comme Fondation. Si vous aimez ce type de littérature vous DEVEZ les lire.

D'une part on retrouve un futur ancré dans le présent de l'auteur au moment de leur rédaction c'est à dire les années 60 et c'est intérressant de voir comment il préssent les années 2000. Dans le premier tome on est dans les années 2010 et l'humanité à construit un "pont" (une base scientifique qui n'a de pont que le nom) autour de Jupiter et les voyages dans notre sytème solaire sont fréquents. Pour autant, comme beaucoup d'auteurs de SF il ancre son histoire dans son présent à lui pour amener une réflexion sur les dérives de son temps, nottament la guerre froide et la censure et la paranoïa qu'elle provoquait. D'ailleurs ce premier tome est totalement dénué d'action et est principalement basé sur la réflexion et les choix des protagonistes (avec en prime tout pleins de schémas chimiques, on est dans de la "hard" SF).

Les livres suivant eux feront une place à l'aventure avec les voyages dans l'espace de ces nomades citadins et des réfléxions sur l'espace que l'homme occupe au sein de ses villes (surtout que celles ci ont un espace serieusement limité) ainsi que sur la colonisation et notre propension à découvrir notre monde et notre besoin d'explorer.

Le dernier livre, je préfère vous laisser la surprise de la découverte, mais là encore James Blish nous pousse à réfléchir sur plusieurs thèmes comme notre propre mortalité et notre place en tant qu'espèce "intelligente".

Pour les amoureux de la SF les Villes Nomades ne seront en rien une découverte, mais cette tétralogie est à mon avis trop peu connue et j'aimerais bien changer un peu cela à mon très humbre niveau.

La SF est aujourd'hui encore trop souvent vu comme un genre du type "divertissement sympathique" au même titre que le space opéra et c'est accentué par tout un pan du cinéma qui s'en sert comme excuse pour nous inonder d'effets spéciaux. Je pense nottament à la Stratégie Ender et à comment il fut adapté au cinéma. C'est pourtant un genre qui pousse à la réflexion tout en divertisant certes mais de manière intelligente. En cette période de rentrée laissé tomber les romans d'aventures à lire au premier degré (que j'aime beaucoup au demeurant) et plongez vous dans cet univers riche et passionnant qui bien que se passant dans les étoiles saura vous faire garder les pieds sur terre.

Pour finir il est toujours plaisant de constater que même écrit il y a plus de 40 ans des livres sont capables de nous amener à réfléchir sur notre présent.

Bonne lecture.